Fécondation in vitro et insémination intracytoplasmique d’un spermatozoïde

  • FIV – Fécondation in vitro
  • ICSI – Injection intracytoplasmique d’un spermatozoïde

La FIV et l’ICSI sont des techniques plus complexes car les gamètes sont mises en fécondation dans un milieu de survie afin d’obtenir des embryons qui seront replacés secondairement dans la cavité utérine.  Les ovocytes sont recueillis après  stimulation ovarienne sous anesthésie générale par ponction ovarienne transvaginale ,   le sperme est recueilli au laboratoire le jour de la ponction et est préparé au laboratoire.
La FIV est proposée quand il existe une anomalie des trompes , après échec des stimulations simples ou des inséminations,  en cas d’infertilité masculine modérée.

L’ICSI est indiquée quand il existe des altérations sévères du sperme . Il s’agit d’une variante de la FIV qui consiste à introduire directement le spermatozoïde dans l’ovocyte par micromanipulation.
En cas d’absence de spermatozoïde dans le sperme éjaculé, il peut être proposé d’aller chercher directement les spermatozoïdes au niveau testiculaire ou épididymaire  par prélèvement chirurgical (dr G Pasquier).
La FIV et l’ICSI nécessitent également un traitement de stimulation préalable des ovaires sous surveillance échographique et hormonal.
Lorque les follicules sont mûrs , les ovocytes sont recueillis par ponction transvaginale sous anesthésie générale  puis  mis en présence des spermatozoïdes. Les embryons seront replacés 48 heures plus tard dans la cavité utérine.